vendredi 26 février 2010

Pourquoi Michel Vauzelle n’ira pas débattre à Nice Matin (communiqué de presse complet)

Que « Var Matin » et « Nice Matin » reproduisent les propos injurieux de Monsieur ESTROSI à l’égard de Michel VAUZELLE est un souci de respect de ces quotidiens de rapporter exactement les propos d’un Ministre.

En revanche, que ces grands quotidiens détaillent la déclinaison des insultes de Monsieur ESTROSI contre Monsieur VAUZELLE (cocu, menteur, sectaire, etc…) paraît plus discutable.

L’article publié le 16 février 2010 pose la question de la déontologie des journaux dits « d’information ».

Dans ces conditions, Michel VAUZELLE a jugé plus sage de respecter la règle qui veut que, seul le peuple, par ses suffrages, détienne la légitimité pour choisir les candidats qui peuvent bénéficier de temps de communication plus longs que les autres. C’est le rôle du premier tour des élections dans nos institutions républicaines.

En outre, la pratique a démontré que les débats à adversaires multiples tournent généralement à la plus grande confusion. L’image pour la démocratie est dans ce cas finalement négative et ne profite qu’aux partis non-républicains ou à l’abstention.

Dans ces conditions, Michel VAUZELLE a décidé de décliner l’invitation de Nice Matin à participer à ce type de confrontation, ce vendredi 26 février 2010.



ELECTIONS REGIONALES
La liste Vauzelle défend son bilan et les valeurs de la gauche

par La Rédaction du DL | le 26/02/10 à 05h03

0 vote | 37 vues | 0 commentaireAgrandir Réduire Imprimer Envoyer

avignon

« Je suis venu vous rassurer. J'ai vu dans un journal local que le ministre Estrosi voulait me "descendre". J'ai compris que la campagne électorale avait commencé ! Mais je m'apprête plutôt à remonter. Et avec vous ! ».

Michel Vauzelle, le président sortant PS de la Région Paca a conclu non sans humour le meeting régional organisé hier à la salle des fêtes de l'hôtel de ville d'Avignon. A ses côtés, ses colistiers ont rappelé les raisons de leur engagement et défendu les valeurs de la gauche. Comment elle est en tous points opposées à la politique de Nicolas Sarkozy, défendue en Paca par Thierry Mariani, ont-ils expliqué.

« Pour moi, ce scrutin est un test national. Il a été voulu comme ça par le président de la République. On va lui répondre » a déclaré Claude Haut.

La réponse de la liste Vauzelle (alliance de l'olivier avec le parti radical et le mouvement républicain citoyen) porte égalament sur le bilan, largement attaqué par Thierry Mariani. Jean-Louis Joseph, lui, le défend. Depuis les aides aux associations en passant par les investissements dans les lycées. Sans céder sur le terrain de la sécurité.

À 15 jours du scrutin, chacun a appelé à rester mobilisé, malgré les sondages. « Mais c'est vrai que ça fait du bien » concède la conseillère régionale sortante Cécile Helle.


En octobre 2010, cela fera deux ans que le BDA met en place des ateliers d’écriture au centre pénitentiaire du Pontet.

Monté en partenariat avec l’AESAD, ce projet est très apprécié des détenus car au-delà d’être un espace d’expression et d’échange, il nous arrive régulièrement de recevoir des personnalités ayant accepté de répondre aux questions des détenus.

Après Gérard Gélas, Bibi Naceri, Rodolphe Pédro et Jérôme Ribeiro, c’est la conseillère régionale Cécile Helle qui nous a récemment rendue visite.

En effet, vendredi 19 février, l’élue Avignonnaise a gentiment accepté de passer une partie de son après-midi à nos cotés au centre pénitentiaire.

Devant une trentaine de détenus, Cécile Helle a d’abord présenté son parcours avant de détailler les compétences du Conseil Régional et l’action menée par sa délégation.

Puis très vite, les questions autour des difficultés de réinsertion ont fusé et les témoignages parfois poignants ont pris le pas sur le jeu classique des questions/réponses.

Même si Cécile Helle n’a pas les compétences d’un député pouvant agir à l’échelle nationale, elle n’a pas manqué de préciser qu’elle sensibiliserait les partenaires du Conseil Régional oeuvrant dans le champ de l’emploi et de la formation à une meilleure prise en compte des difficultés liées à la réinsertion.

A la question suivante posée par un détenu : « Madame, pourquoi vous venez nous voir alors que vous savez que l’on ne votera pas ? », Cécile Helle a répondu calmement : « Je vous l’ai dit, je suis ici pour échanger et m’enrichir à votre contact, j’ai la conviction que chacun de nous sortira grandi de ce genre de rencontre et c’est bien là l’essentiel. »

Prochain invité très attendu par les détenus : Kaba Diawara, le joueur de football de l’AC-Arles-Avignon.

mercredi 10 février 2010

Ça marche ailleurs, pourquoi pas chez nous ?

Écrit par La gazette des communes
Mardi, 09 Février 2010 08:26

Toulouse renégocie le contrat de la gestion de l’eau et de l’assainissement avec Véolia

La municipalité toulousaine finalise la renégociation du contrat de gestion de l’eau avec le groupe Véolia, et retarde le retour de la régie à 2015. L’objectif est atteindre une baisse rapide de 25 % du tarif du m3 d’eau au robinet.

A l’occasion des voeux à la presse, jeudi 28 janvier, le maire (PS) de Toulouse, Pierre Cohen a évoqué qu’une baisse de « 25% du tarif de l’eau était envisageable dès aujourd’hui, à condition qu’un retour à la régie municipale ne se fasse pas avant 2015, c’est le choix de la raison et à la fois fromage et dessert », a t-il expliqué.La direction de la communication Sud-Ouest de Véolia a confirmé qu’un avenant au contrat était d’ores et déjà en préparation, en attendant le vote, le 12 février, des élus du conseil communautaire du Grand Toulouse.

Cette baisse équivalente à 32 cts/m3 ramènerait le m3 à 1,05 euro pour la seule ville de Toulouse, soit une économie de 50 euros par ménage et par an en moyenne.

En Alsace, les collectivités mettent en place un site pour se déplacer en transport en commun dans la région

Un site Internet commun aux collectivités locales renseigne depuis le 1er février les Alsaciens sur les déplacements possibles en transport en commun dans toute la région, a-t-on appris lundi auprès des collectivités locales.

Les collectivités représentant les dix autorités organisatrices de transport (AOT) de la région ont rassemblé dans le sitevialsace.eu les données sur leur réseau respectif de transport en commun, soit un total de 367 lignes de bus, train et tram, ont-elles indiqué lors du lancement à Sélestat (Bas-Rhin).Grâce à cette compilation accessible par internet sur ordinateur et sur téléphone mobile, vialsace.eu permet aux usagers d’organiser leurs déplacements sur l’ensemble de la région sans utiliser la voiture, ont indiqué les collectivités.

La ville de Paris lance un appel à candidatures pour créer un comité des usagers de Vélib’

La ville de Paris a lancé le 1er février un appel à candidatures pour créer un comité des usagers Vélib', le vélo en libre service mis en place par le maire (PS) Bertrand Delanoë en juillet 2007, et qui connaît un très grand succès avec "plus de 68 millions de locations" depuis son lancement.Au-delà des témoignages postés sur le blog « Vélib’et moi » et de l’enquête de satisfaction menée chaque année, la ville de Paris, avec JCDecaux, souhaite instaurer une relation directe avec les utilisateurs du service », a annoncé la mairie dans un communiqué.

La ville de Paris n’avait pas jusqu’à présent d’interlocuteurs usagers du fameux Vélib’. Le comité d’usagers Vélib’ élira ainsi deux représentants pour siéger au « comité vélo » de la ville, regroupant les représentants des associations d’usagers et des institutions concernées (préfecture de Police, RATP, Région Ile-de-France), a précisé la mairie.

SOURCE : La Gazette des Communes via le B.D.A. http://www.lebda.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=567:ca-marche-ailleurs-pourquoi-pas-chez-nous-&catid=19:debat-didees&Itemid=25


mardi 2 février 2010


Sauver le mur aux offrandes

Nous nous sommes retrouvés, quatre blogueurs, vendredi 29 janvier devant le mur des offrandes (voir sur les billets de blogs ci-dessous) dont l'existence était en partie condamnée, dont Françoise, auteur de l'article dans Vaucluse Matin et

Michel Benoir qui a lancé une pétition contre la démolition du mur.

Rendez-vous est pris, à l'initiative de la mairie, et nous vous remercions, pour donner du poids à cette démarche de la signer

http://www.mesopinions.com/detail-petition.php?ID_PETITION=1db584079ac00d4d56d3a8c1975af91c

billets s'y rapportant =

http://encrer-le-monde.over-blog.com/article-avignon-le-mur-des-offrandes-de-l-ancienne-prison-43911330.html

http://avignon.midiblogs.com/archive/2010/01/29/la-muraio-dis-óufrendo.html

http://bienplusquedesmots.blogspot.com/2010/01/le-mur-aux-offrandes.html

et http://brigetoun.blogspot.com/2010/01/vendredi-matin-ai-suivi-la-rue-du-limas.html


la liste Vauzelles défend son bon bilan (sur Vaucluse Matin)

Après Michel Vauzelle, vendredi à Marseille, qui a défendu le bilan de sa mandature à la tête de la Région, les conseillers et colistiers vauclusiens du PS viennent à leur tour de répondre à leur principal adversaire, Thierry Mariani.

Dans leur local de campagne à Avignon, inauguré la semaine dernière au 125, rue Carreterie, ils ont ainsi décliné pour le Vaucluse quelques exemples de l'action de la Région, chiffres à l'appui.

Par exemple, dans le domaine des lycées, avec « 13,2 millions d'euros de travaux ».

Ou dans le domaine économique avec « une autre vision, celle des pôles régionaux, les Prides, qui misent sur l'innovation, le travail en réseau, une économie sociale et solidaire. 250 millions d'euros ont été engagés en 5 ans dans le cadre du plan régional pour l'emploi. 12 000 créations d'emplois ont été annoncées. Il y en a eu 25 000 ».

« La Région a bien été gérée »

Autres compétences mises en avant : la politique de la Ville ou les transports avec « 8,3 millions d'euros engagés dans le Vaucluse ».

« La Région a bien été gérée. On s'est bien entendus » estime Jean-Louis Joseph, tête de liste départementale. Mais la liste attend toujours d'accueillir des Verts et des communistes.

« C'est le bilan de toute la gauche, au cœur de la solidarité et qui s'ancre dans l'avenir » a insisté la conseillère régionale Cécile Helle.

Le programme doit être présenté dans deux semaines.

Mireille MARTIN