mercredi 12 mars 2008

le choix devant lequel nous nous trouvons, tel que je le vois :
garder à Avignon son statut de belle de plus en plus endormie, en lui donnant une légère parure de villégiature clinquante un peu suranée
ou
faire confiance à ceux qui, par delà leurs sensibilités différentes, se donnent pour but de la réveiller, en accord et concertation avec ses habitants, de donner leur chance à tous les avignonnais quel que soit leur niveau de ressources, de faire des remparts un simple ornement au coeur de ce qui est une seule et même ville, et au delà d'oeuvrer au développement harmonieux du grand Avignon.
Nous pouvons en nous déplaçant tenter d'influer sur notre avenir

2 commentaires:

Michel Benoit a dit…

La liste Castelli s'éparpille ! Il y aura beaucoup de blancs et d'abstentions à gauche : MJR va vers son 3e mandat.

brigetoun a dit…

non !