lundi 25 février 2008

- quelques éléments du bilan de la municipalité actuelle (après plusieurs mandats) , relativisant le slogan de la liste de Madame Roig "entre nous une même passion pour Avignon"

- investissement liliputien pour les écoles
- baisse des subventions aux associations
- plus de 60% des investissements pour l'intra-muros
- 20% des habitants sous le seuil de pauvreté
- 50% de chomage des jeunes dans certains quartiers
- impots dont l'importance ne se reflète pas dans les services au bénéfice de la population
- retard dans la mise en place collecte sélective
- accentuation de la fracture entre intra-muros et quartiers, sans équipements
- pas de deserte des quartiers en soirée
- manque de pugnacité (litote) pour la lutte pour le prix de l'eau
- manque de projet pour promouvoir les liaisons ferroviaires avec le territoire environnant
- poids trop important de la ville dans le "grand Avignon" , au détriment de projets communs
etc...
un membre de l'ancienne majorité, qui ne se représente pas sur la liste, aurait dit selon la presse "si l'on n'a pas fait en douze ans ce que l'on souhaitait faire cela ne sert à rien de continuer". Cela s'applique-t-il à lui seul

projet de la liste menée par André Castelli pour remettre la ville en marche, ci-dessous et sur son blog de campagne http://avecandrecastelli.unblog.fr/ (voir aussi les compte-rendus des conférences de presse)
prochaine réunion ce soir 25 février au siège de campagne - 123 rue Carreterie à 18 heures 30.

1 commentaire:

Bruno Lamothe a dit…

On a fait, peu à peu, d'Avignon une ville musée, une ville vitrine et folklorique, en oubliant le social, repliée entièrement, ou presque, sur son centre historique.

Je crois que ce n'est pas le moindre des (nombreux) échecs de Madame la Maire.